dimanche 14 avril 2013

Wee Waa

Lors de l'annonce faite par Daft Punk du prochain lancement de leur quatrième disque le 17 mai 2013 dans la petite ville australienne de Wee Waa, j'ai fait comme tout le monde : je me suis précipité sur Wikipédia et j'ai trouvé un maigre descriptif de quatre lignes. Étant moi-même un contributeur régulier de cette encyclopédie, je me suis attaqué au développement de la page, étonné que personne ne l'ai fait avant moi, malgré l'effet d'annonce. J'ai alors découvert qu'il y avait quelques célébrités locales nées à Wee Waa, parmi lesquelles une paire de musiciens. Écoutons-les.


Alan Dargin (1967-2008) était une des plus grandes vedettes du didgeridoo en Australie. Aborigène, il apprend son instrument dans la tradition et joue un didgeridoo vieux de plus d'un siècle et naturellement creusé par les termites dans le bois d'une espèce d'eucalyptus aujourd'hui disparue, le bloodwood tree.  À l'âge de 35 ans, il se fait exploser des veines de la gorge en jouant de son instrument. Il continue bien sûr à jouer malgré l'avis contraire des médecins et meurt d'une hémorragie cérébrale à l'âge de 40 ans.


Lonnie Lee (1935-) est un chanteur ayant entamé sa carrière dans les registres rockabilly et rock'n'roll de la fin des années 50 jusqu'en 1969.

Il est alors le premier australien à avoir une pochette d'album entièrement en couleur, et aussi le premier australien à enregistrer un album en stéréo. Dans les années 70 il s'installe aux États-Unis et écrit pour divers chanteurs,  principalement dans le genre country. De retour en Australie en 1984, il a depuis sorti une vingtaine de disques, anime des émissions à la télé et a repris ses tournées.

2 commentaires:

  1. La courte bio de Alan Dargin est hallucinante. A quand un biopic ?

    RépondreSupprimer
  2. J'ai d'ailleurs vu de nombreuses sources contradictoires à son sujet, mais ce que j'ai mis est vrai. :)

    RépondreSupprimer