mercredi 12 décembre 2012

Les deux morts de Ravi Shankar en 2012

Le grand maître du sitar indien, Ravi Shankar, vient de nous quitter à l'âge de 92 ans, ce 11 décembre 2012 à San Diego en Californie où il vivait depuis longtemps. Il nous laisse en héritage deux filles magnifiques et aussi douées l'une que l'autre, Norah Jones et Anoushka Shankar, ainsi qu'un fils joueur de tablas, Shubbo Shankar, qui l'a souvent accompagné. On ne reviendra pas sur sa carrière incroyable et son rôle de passeur entre l'occident et l'orient, connus de tous.

Ecoutons Ravi Shankar avec sa fille Anoushka.



Le 7 mars 2012 mourrait un autre Ravi Shankar, musicien, indien et très agé lui aussi (86 ans). La confusion fut telle lors de l'annonce de son décès que nombre de médias annoncèrent par erreur la mort du joueur de sitar (toutes ces sources ont été pudiquement supprimées aujourd'hui, mais les url sont encore facile à retrouver). Les médias occidentaux ne s'étaient jamais doutés qu'il pouvait exister plusieurs Ravi Shankar (en fait au moins six, dont quatre musiciens). Une guerre d'édition eu lieu sur les wikipédias francophone et anglophone pour affirmer ou infirmer la disparation du virtuose. 
Cet autre Ravi Shankar, en fait plus connu simplement sous le nom de Ravi, puis "Bombay Ravi", était aussi une star en Inde, étant un compositeur majeur des films hindi et malayalam depuis les années 50 jusqu'à aujourd'hui.
On trouve beaucoup de mélodies un peu sirupeuses dans sa production, quoique parfaitement adaptées à leur contexte cinématographique. Ecoutons plutôt une de ses compositions un peu plus dynamiques.


Une fois n'est pas coutume, mais pour cette année 2012 : RIP Ravi Shankar x2.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire