samedi 7 mai 2016

La naissance de Johannes Brahms

Une entrée fracassante !


Le 7 mai 1833 naissait à Hambourg un certain Johannes Brahms.

On peut lire dans la Bibliothèque universelle et Revue suisse (102e année, tome 6, n° 16) un petit récit paru peu après sa mort, le 3 avril 1897 à Vienne, où il fut enterré. On y apprend les circonstances de la naissance de Johannes Brahms, né d'un père d'abord joueur de cor d'harmonie et qui devint par la suite contrebassiste dans l'orchestre du théâtre de la ville. Ce n'était sans doute pas un très grand musicien, mais malgré tout sérieux et qui surtout, ainsi que nous l'indique ce récit, possédait la clef de l'armoire aux partitions de l'orchestre...

Musicam scire
Johannes Brahms en 1875

(...) Vienne, qui garde déjà les tombeaux de Mozart, de Beethoven et de Schubert, vient de donner une sépulture à Johannes Brahms. La vie de ce grand homme a été des plus unies : de sa première à sa dernière heure, elle fut consacrée à la musique. Sa naissance même l'y prédestinait.
En ce temps-là, en effet, l'orchestre du théâtre de Hambourg possédait le modèle des contrebassistes, qui cumulait ces fonctions avec celles de secrétaire. Jamais, depuis quinze ans, l'excellent homme n'était arrivé une minute en retard ou n'avait égaré un feuillet de musique. Générale fut la surprise quand, le soir du 7 mai 1833, on s'aperçut que non seulement le contrebassiste était absent, mais encore qu'il avait emporté la clef de l'armoire aux partitions. On courut chez lui. Le brave homme venait d'être père. Sa femme avait donné le jour à un gros garçon et l'émotion, pour la première fois de sa vie, lui avait fait oublier ses devoirs d'artiste. Le public impatient tapait des pieds sur le rythme universellement connu. Le régisseur se tira d'affaire en indiquant aux spectateurs le motif du retard. Ils se radoucirent et saluèrent de joyeux vivats l'entrée dans ce monde de l'enfant qui devait être Johannes Brahms.


Source : Bibliothèque universelle et Revue suisse (102e année, tome 6, n° 16) [domaine public], via Gallica.
Photo : Emil Bühler [domaine public]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire